Copy of LOGO-3.png
Rechercher

Ma théorie du concert de piano

J’ai expliqué cette théorie un nombre incalculable de fois. Et je pense qu’elle vaut la peine d’être partagée ici.


Les gens que je rencontre avec leur chien aimeraient souvent que leur chien soit en mesure de faire quelque chose que malheureusement, à ce moment là, il n’est pas en mesure de faire ;

  • Ne pas aboyer quand il entend des bruits

  • Ne pas tirer sur la laisse à la vue d’un chien au loin

  • Ne pas se sauver lors des balades en forêt

  • Ne pas sauter sur les visiteurs qui entrent dans la maison


Alors je leur explique qu’il importe que ;

  1. On comprenne pourquoi l'animal agit de la sorte

  2. On réponde aux besoins fondamentaux de l’animal

  3. On travaille la relation de confiance à travers l’utilisation de méthodes positives

  4. On évite les situations à risque pour un moment et qu'on mette en place des outils clairs, des demandes fonctionnelles

  5. On gère les situations initialement problématiques à l’aide de nos outils


Presqu’à chaque fois, la personne en face de moi me dit ; « Oui mais, si j’arrête d’exposer mon chien à ce qui le fait réagir en ce moment, il n’apprendra pas à réagir de la bonne façon. »


Attention! Tiens-toi bien : HÉ BIEN OUI!


Dans le fond, c’est comme faire un concert de piano. Aujourd’hui, au moment où ton chien jappe comme un fou quand il voit des gens à la fenêtre, pour lui, arrêter de japper sur demande ou rester calme dans cette situation, c’est comme si je te demandais, demain matin, de faire un concert de piano devant 30 000 personnes. On s’entend que ça va être un flop monumental (bon, si tu es un super pianiste, remplace le mot « piano » par « violoncelle »). Donc, si l’objectif est de faire cette grande prestation, ben il va y avoir des étapes à franchir ;



Ben, pour « ton chien qui jappe comme un fou quand il voit des gens à la fenêtre, réussir à arrêter de japper quand tu lui demandes, ou rester calme dans ce contexte », c’est faire un concert de piano devant 30 000 personnes. Tu me suis?


Donc, avant de réussir à faire ça, il faut s’entraîner, pratiquer, augmenter progressivement les difficultés, vivre des succès, prendre confiance.


Voilà comment ton chien (et toi aussi by the way) va apprendre à bien gérer une situation qui en ce moment, fait en sorte qu’il se désorganise. C’est rempli de sens, n’est-ce pas?!


Sur ce, achète des gâteries (pas un piano), trouve un bon intervenant en comportement (tu connais le RQIEC?), fais des rencontres régulièrement avec lui, pratique rigoureusement (et toujours dans le plaisir!) avec ton chien et respecte le plan établi (par lui et si nécessaire, ton vétérinaire).


Et gageons qu'avec cette recette, ton chien sera un grand pianiste tantôt!