top of page
Copy of LOGO-3.png
Rechercher

Lettre à toi que j'ai déclaré à la police

Je me doute bien du sentiment que tu vas vivre quand l’agent cognera à ta porte afin de revenir sur l’événement. Je sais bien que dans ta tête, ça va spiner vite en crime. Tu vas te demander qui est cette ingrate personne qui « t’a dénoncé », pourquoi elle a fait ça, qu’est-ce que tu vas devoir faire de ton chien, est-ce que la police va partir avec et tu ne le reverras jamais, etc. Tu vas te mettre à suspecter tes voisins, tu vas probablement même faire ta petite enquête. Tu vas peut-être en haïr un en particulier parce que tu es bien convaincue que c’est lui, tsé, il a tellement l’air de le détester ton chien!


Finalement la tempête va se calmer un peu dans ta tête et l’agent va t’expliquer que non, il ne va pas kidnapper ton chien et l’envoyer dans la chambre à gaz, que non, ton chien ne devra pas être placé dans une cage en isolement pendant des jours, que non, il n’aura pas à se rendre sur le champ à l’hôpital psychiatrique des chiens. Il va te dire que ton chien est sur la liste des chiens potentiellement dangereux. Il va te recommander de le faire évaluer par un professionnel compétent. Et il va te demander de mettre en place des mesures afin de prévenir qu’un tel incident se reproduise. Ensuite, ça va t’appartenir…


Ce signalement que j’ai fait à la police fait en sorte que « le dossier » de ton chien est maintenant ouvert. Et que s’il repart comme une fusée s’agripper au cou d’un chien qui prend sa balade au bout de la laisse que tient son humain, pour le tenir sans jamais lâcher, alors que des enfants jouent juste en face, et qu’une autre personne, qui comme moi, décide de faire son travail de citoyen et de déclarer l’incident à la police, alors des mesures plus importantes pourront être mises en place.


Mon objectif en dénonçant l’attaque offensive que ton chien a faite, c’est de protéger les gens, et plus particulièrement les enfants.


Comme mon garçon qui était présent en train de jouer à quelques pas de là. Comme la petite cocotte qui venait juste de passer sur sa trottinette avant le chien qui a alors eu la frousse de sa vie. Comme l’autre petit garçon qui a couru devant ta maison quelques minutes après.


Je veux que tu saches qu’il n’y a rien dans mon geste de dirigé contre toi, ni contre ton chien.


Tu m’as l’air d’une personne profondément empathique, sensible, intelligente, et soucieuse. Et ton chien, il est beau comme un cœur et il est sans doute une vraie soie avec toi. Un chien qui fait de la prédation, parce que c’est ce que ton chien a fait à ce moment, c'est gentil 99% du temps, mais c’est dangereux. Cette mautadite switch, elle peut tourner à ON à n’importe quel moment… Et si à ce moment, un enfant est aux côtés du chien qu’il a dans la mire?...


Alors voilà, c'est pour ça que j'ai rempli mon devoir de citoyen et que j'ai déclaré aux autorités la morsure que ton chien a faite. Dans l'espoir que tu fasses partie des humains qui respecteront les fameuses règles municipales... Et c'est pour ça que j'invite tout le monde à faire de même lorsqu'il est témoin d'une telle attaque.


 

Je vais finalement conclure avec quelque chose qui risque de te faire réagir... Mais j'assume à 100% cette opinion. Tsé des accidents, ça arrive. Tsé superviser et encadrer son chien 100% du temps, c’est ben beau dans les livres, mais dans la vraie vie, c’est pas toujours si évident. Et tsé avoir un chien, ça vient avec la responsabilité de ses agissements à lui. Alors je me permets de te questionner, toi et toutes les personnes qui lisent ce texte, et ce sans l’ombre d’un jugement, simplement dans l’objectif d'initier une réflexion : Que crois-tu que les autorités et le système judiciaire feraient de toi si c'était toi qui avait attaqué un individu nullement menaçant qui faisait juste se trouver sur ton chemin quand ta switch « prédation » a viré à ON?...


Bien personnellement, vu toutes les connaissances que j’ai en termes de comportement canin et malgré que mon travail soit d’aider les chiens, je vis un malaise profond face à la garde des individus qui font ce type de séquence comportementale. Parce que je sais qu'il est difficile, voir même impossible, d'appliquer à la lettre et 100% du temps les règles émises par la Ville. Et ces règles, encore faut-il qu'elles soient respectées par les humains...


 

Pour + d'infos sur le sujet - Rapport final du comité de travail sur l'encadrement des chiens dangereux : clique ici - Réglementation sur les chiens potentiellement dangereux - Ville de Québec : clique ici

Commentaires


bottom of page