Copy of LOGO-3.png
Rechercher

Hymne à mes pensionnaires

Avoir une garderie de chiens à la maison... C'est quoi au quotidien? M'en vais te dire ça juste ici!


Garder des chiens chez moi, c'est me coucher sur le plancher du salon quand mon pensionnaire n’a pas le droit aux divans, juste pour le plaisir de le flatter "collé collé", kit à avoir mal aux fesses et au dos parce que le plancher est quand même moins confo que le divan tsé!


gif

Garder des chiens, c'est marcher qu’il pleuve, qu’il vente, ou qu’il grêle. Parce que c’est inclus dans mon tarif, mais surtout parce que ce jour là, j'ai un partner de marche! Pis pour moi (pour toi aussi sûrement si tu lis ce blogue!), marcher avec un chien, c’est 1000 fois plus fun que de marcher seule!


gif

Garder des chiens, c'est recommencer à ramasser des cacas et réfléchir presqu’à chaque fois que je ramasse celui d’un chien de grande taille « Cibole, dire que du monde ramasse ce genre de gros caca tous les jours! »


gif

Garder des chiens, c'est la possibilité de boire mon café dehors, même en hiver, à 7h30, avec le sourire aux lèvres, pour voir le chien qui a la réserve d’énergie gonflé à bloc après sa nuit de sommeil courir après sa balle et être heureux. Et me laisser contaminer par sa joie!


gif

Garder des chiens, c'est me rappeler qu’un dégât de yogourt par terre est trèèèès vite nettoyé si le chien a le droit à ce type de nourriture OU que j'ai vraiment des talents de ninja aguerri pour attraper la guenille à la vitesse de l’éclair avant que le museau vierge de yogourt vienne se joindre à la partie!

gif

Garder des chiens, c'est faire du télétravail avec une bouillote qui ronfle sur les genoux, et qui me rappelle de prendre ça zen, qu’importe le courriel que je viens de lire, la rencontre que je viens d'avoir ou l'appel que je suis en train de tenir.


Garder des chiens, c'est être fasciné chaque fois par la vitesse à laquelle un lien de confiance se crée quand l'étranger offre au chien la liberté d’explorer à son rythme, un cœur grand ouvert, du respect et de la douceur.


Garder des chiens, c’est aussi des minutes de sommeil en moins parfois, des réserves de patience en moins dans ce que j'appelle "mon sac à patience", des passages de balayeuse multipliées, des consolations de plus à mon p’tit bonhomme parce que pitou a volé le toutou Pat Patrouille sans lui demander la permission, mais, c’est surtout et par-dessus tout, plein d’amour, de plaisir, et de sourires de plus dans la maison!!