Copy of LOGO-3.png
Rechercher

Ces consultations qui me crèvent le coeur

Aujourd’hui, j’ai rencontré ce couple, et je me suis vu dans les yeux de cette fille, qui tenait son poupon de quelques mois dans ses bras, les yeux remplis de larmes. J’ai été touchée par l’homme à ses côtés, qui porte un amour tellement profond à son vieux chien. J’ai été touchée par ces deux adultes qui veulent être là pour l’autre, et pour leur enfant, et pour leur chien rempli de vieillesse et d’anxiété. Je les ai vu remplis d’empathie pour ce que l’autre ressent, et pour sa situation. Et j'ai vu que leur santé s’effritait… À force d’essayer… J’ai eu les yeux pleins d’eau, et j’ai pleuré une fois cette rencontre terminée… Alors j’ai eu envie d’écrire.


Je m’adresse à toi, à toutes ces personnes, jeunes, vieilles, en couple, seule, avec de jeunes ou de vieux enfants, malades ou en santé. Je ne te jugerai jamais, et je ne voudrai que t’apporter un peu de douceur dans ce dure parcours.


Non, je ne fais pas partie de ces intervenants qui te donneront toujours une liste de choses possibles à faire. Je ne fais partie de l’école qui dit qu’il faut garder son chien à la vie à la mort. Je ne crois pas qu’il y a toujours quelque chose à faire.

Je crois que des fois, il faut savoir reconnaître que l’on a atteint la fin du chemin. Il faut savoir quand c’est notre propre santé qui est sur le point de crasher. « Tu n’aideras personne si tu ne t’es pas aidé toi en premier. » Ben c’est vrai aussi pour ton chien...


Et malgré que ce soit épouvantable à écrire et à intégrer : T’es-tu demandé si ton chien faisait partie des éléments qui te tirent vers le bas? Parce qu’il est malade, et parce que pour le traiter, ça te demande une quantité d’énergie que tu n’as pas. Si ton chien a besoin de l’aide d’un vétérinaire comportementaliste, d’un suivi étroit pour ajuster son traitement médical et comportemental, ou bien de l’aide d’un neurologue. Mais que tu es toi-même complètement épuisé? Que tu as fait les étapes du traitement que tu étais physiquement et mentalement en mesure de faire, et que les étapes suivantes, tu n’as pas l’énergie pour les assumer?


Tu vas peut-être te dire qu’il en reste de l’énergie dans ta réserve. Que tu es capable d’en prendre plus. Que tu vas tenir le fort. Que tu ne vas pas abandonner.


Et si tu le voyais autrement?


Si tu t’arrêtais pour écouter la petite voix en dedans qui te dit que ton corps est épuisé et que ta tête commence à s’embrouiller. Si tu prenais une pause, pour un petit moment, et que tu t’arrêtais pour voir comment tu te sens avec ce poids de moins dans la balance, sans laisser la culpabilité t’envahir. Si tu revenais à l’essentiel et au primordial : Prendre soin de toi, être en santé, pour pouvoir être disponible pour ton/tes enfant et ton/ta conjoint/e.


Je sais, ton chien est un membre de ta famille. Et il a été là tellement souvent pour toi. Et tu as le sentiment de l’abandonner aujourd’hui si tu réfléchis à tout ça… Mais j’aimerais que tu sois doux/ce envers toi. Et que tu pratiques envers toi cette même bienveillance que tu pratiques envers ton chien et ta famille.


Je veux t’inviter à penser à TOI. Parce que tu es et seras toujours l’individu le plus important de ta vie. Et que tu ne pourras jamais être là pour ceux qui comptent pour toi si tu as oublié de prendre soin de toi…

Il y a des chiens malades, qui ont un trouble neuropsychologique. Il ne s’agit pas d’un manque d’encadrement que tu as fait, d’entraînement, ou d’éducation.


Ils. Sont. Malades.


Comme si un cancer envahissait leur foie, ou que leurs 4 pattes étaient fracturées. Et malgré tout l’amour que j’ai pour les chiens, je ne crois pas qu’il faut en venir à être malade soi-même, au détriment des relations que nous avons avec notre chum, notre blonde, et nos enfants, pour maintenir les essais thérapeutiques.


Les chiens sont des êtres de passage dans notre vie, qui nous permettent de mieux grandir et de mieux se comprendre. Ils sont aussi les plus grands professeurs de lâcher prise et d’amour. Alors aime-toi autant que ton chien t’aime. Et ça, ça peut parfois vouloir dire que ton chien a parcouru la route qu’il avait à parcourir à tes côtés.


Ton chien t’aime, sans condition, sans jugement. Il continuera de t’aimer, je t’en assure, auprès d’une autre famille prête à assumer toutes les étapes de traitements à venir, ou bien aux côtés des étoiles. Parce que les étoiles, c’est parfois là le plus bel endroit pour ton chien grandement malade. Et lui permettre de prendre son envol, c’est aussi un geste rempli d’un immense amour.