Copy of LOGO-3.png
Rechercher

48 heures à la maison après 14 mois d'absence

J’ai gardé Aby. 14 mois bien exactement après qu’elle ait quitté la maison.

Je l’avais revu deux ou trois fois dans les débuts, de brefs moments. Et ça me déchirait le cœur, à chaque fois. Et j’en avais pour des jours entiers à m’en remettre.

Plusieurs fois au courant des derniers mois, j’ai écrit à celle avec qui Aby partage sa vie. Pour savoir si je pouvais aller chercher Aby pour une balade. À chacune de ces fois, Marie-Claude a accepté avec la plus grande ouverture. À chacune de ces fois, j’ai changé d’idée la veille de la dite journée d’activité. Étrangement, je ne le sentais pas.

Mon cœur s’emballait quand j’y pensais, et je ressentais une angoisse déroutante.

J’avais peur de sa réaction, de ses émotions et des miennes.

Puis, il y a un moment, j’ai demandé à Marie-Claude si je pouvais garder Aby deux ou trois jours, selon ses besoins. Nous avons convenu d’un moment. Et pas une seule fois, j’ai eu envie de chocker. Pas une seule fois, j’ai senti que ce n’était pas une bonne idée.

C’était maintenant correct. Ça n'enlève en rien ce qu'Aby représente pour moi. Ça n'enlève en rien que je continue de m'ennuyer d'elle, tous les jours. Mais j’ai senti que le moment était bon. Qu’Aby était suffisamment attachée à sa nouvelle famille pour pouvoir passer un moment avec nous.


Que j’étais suffisamment en paix avec la situation pour pouvoir lui ouvrir la porte de la maison à nouveau.


Et tsé la vie… C’est étrangement bien fait. Tout s’est emboîté comme par magie : Cette même journée où Aby arrivait chez moi, mon petit bonhomme et son papa avaient une activité père-fils qui les amenaient à s’absenter dès le matin, jusqu’à la fin de la soirée.

Comme quoi la vie fait bien les choses quand le cœur et la tête sont alignés.


Pas que je ne voulais pas que l’on soit tous réunis. Mais on se rappelle le pourquoi qu’Aby a quitté notre famille… Alors on a passé plein de temps "entre girls", like good old days. Du pic nic en tête à tête, à la baignade à notre ancien endroit favori.

Mais le plus marquant de tous fut sans doute celui où elle a déposé sa tête contre la mienne, un instant après que sa mère ait quitté, et qu'on est resté comme ça, à respirer, l'une contre l'autre, sans compter les secondes qui s'écoulaient. Je crois qu’elle n’aurait pas osé le faire en sa présence. Parce qu’elle l’aime profondément, et qu’elle ne voudrait pour rien au monde la blesser. Qu’on me trouve too much, je le dis haut et fort et sans gêne ; je crois profondément qu’Aby est dotée de cette délicatesse.


Au-delà de toute la beauté de ce moment, le nez au creux de son poil, ce qu’il y a d’encore plus beau, c’est que je n’ai pas eu envie de pleurer.


J’étais simplement remplie de gratitude et de bonheur.


Avant de la garder, mon chum m’a dit « C’est pas un peu bizarre de t’infliger ça? Me semble que c’est un peu comme coucher avec son ex, non? ». Hé bien non. C’est plutôt comme recroiser son ex, être vraiment heureuse de le voir heureux et de passer un moment à ses côtés. Se souvenir de quelques bons moments du passé, mais aussi du pourquoi c'est terminé. Et le laisser repartir, poursuivre sa route, avec une légèreté dans le cœur. En sachant, maintenant, que c’est parfait comme ça.


Sa mère m’a dit « Aby est toute qu’un citron. Mais tu as réussi, au fil des 10 années partagées avec elle, à en faire de la mauzus de bonne limonade. Une limonade parfaitement sucrée dont on ne peut plus se passer. » … J’ai une chance inouïe que cette femme ait croisé notre route à Aby et moi. Aby est attachée à elle. Elle la regarde avec une intensité déconcertante. Leur connexion se sent à des kilomètres. Et pour la première fois, j’ai ressenti de la joie en voyant cette connexion entre mon chien et quelqu’un d’autre que moi. Je suis, du plus profond de mon être, heureuse qu’elle soit bien où elle est.

Merci Marie-Claude, de voir en Aby une limonade parfaitement sucrée. De voir tout le bon qu’elle porte en elle, et de t’être laissé séduire par sa douce folie. Merci d’avoir connecté avec elle, et d’avoir ouvert ta porte à cette relation. Et, du plus profond de mon cœur, MERCI de me réserver cette place toute précieuse dans votre vie.